Présentation du CDG

Le mot du Président

Bienvenue sur le nouveau site du Centre de Gestion de la Fonction Publique des Hautes-Pyrénées qui a été totalement repensé afin de répondre aux normes d'accessibilité numérique mais aussi pour le rendre encore plus convivial et intuitif.

Il est le résultat d'une coopération entre sept centres de gestion du Grand Sud-Ouest et a pour ambition de permettre à chacun, élu ou fonctionnaire et plus généralement à toute personne concernée par la Fonction Publique Territoriale d'accéder facilement à une information précise et sécurisée juridiquement.

Bonne navigation sur notre site !

Denis FÉGNÉ,
Président du Centre de Gestion,
Maire d'IBOS

Présentation du CDG

Le Centre Départemental de Gestion de la fonction publique territoriale est un Établissement Public Administratif issu de la loi 84-53 portant dispositions statutaires relatives à la Fonction Publique Territoriale. Ses compétences sont classées en trois groupes : les missions obligatoires, facultatives et optionnelles. Les collectivités et établissements publics obligatoirement affiliés au Centre de Gestion sont ceux qui emploient moins de 350 agents (titulaires et stagiaires) à temps complet. Toutefois les collectivités et établissements qui souhaitent bénéficier des missions du Centre de Gestion, peuvent s'y affilier volontairement.

Aujourd'hui, 460 collectivités et établissements publics sont affiliés au CDG65 qui assure le suivi de près de 3000 agents territoriaux. Dix-neuf élus (représentants des communes et des EPCI) siègent au Conseil d'Administration qui est présidé depuis le 27 juin 2014 par M. Denis Fégné, Maire d'Ibos.

L'effectif au Centre de Gestion est de 14 agents, bientôt 15. En effet, au-delà des obligations légales pour les collectivités et établissements affiliés, le Centre de Gestion a engagé une politique de développement des savoir faire afin de répondre mieux aux attentes et aux besoins des collectivités. L'établissement doit devenir un centre de ressources tout en augmentant sa capacité d'expertise. Cet effort d'adaptabilité est particulièrement rendu nécessaire par l'accroissement de la complexité des situations liées au statut, mais également en raison d'un environnement juridique en évolution et/ou à des moyens financiers des collectivités de plus en plus restreints.

Haut de la page